mardi 23 octobre 2012

réaction de Générations Futures au rapport de la mission parlementaire sur les pesticides et leurs impacts sur la santé et l'environnement.

Générations Futures salue les intentions du rapport de la mission parlementaire commune d'information sur "les pesticides et leur impact sur la santé et l'environnement" rendu public aujourd’hui.

Générations Futures, association de référence dans la question des pesticides, se félicite que la mission commune d’information sur les pesticides ait fait un bilan sans concessions des impacts sanitaires des pesticides, que l’association dénonce depuis plus de 15 ans et dont les agriculteurs sont les premières victimes mais pas seulement car les riverains des zones traitées et les consommateurs sont également concernés.
Notre association note également avec satisfaction la nécessité d'améliorer la procédure d'autorisation de mise sur le marché des pesticides (AMM) demandée par le rapport parlementaire. Au lendemain du rendu de l’avis de l’Anses sur l’étude de G E Séralini, cette demande prend tout son sens. En effet l’Anses a préconisé hier dans son rapport d’engager des recherches sur les effets chroniques des pesticides sur la santé. La demande de la mission parlementaire d’une amélioration de la procédure d’autorisation des pesticides commande une évolution encore plus ambitieuse de l’évaluation.

« Il conviendrait en effet d’intégrer des tests de toxicité chroniques dans les procédures d’évaluation des pesticides formulés de manière systématique, ce qui n’est pas le cas actuellement, ainsi qu’une évaluation systématique des effets ‘cocktails’ des pesticides entre eux. » demande François Veillerette, porte parole de Générations Futures, qui a été à la fois entendu par la mission parlementaire sur les pesticides et par l’Anses lors de la préparation de son avis sur l’étude de Séralini. « Nous soutenons également la proposition faite par la mission parlementaire de création d’un fonds abondé par les industriels pour réaliser les études nécessaires et celle de l’accroissement des moyens dédiés au soutien à l’Agriculture Biologique et aux méthodes alternatives » Ajoute t’il.

Pour retrouver les demandes de Générations futures sur l’évaluation des pesticides retrouvez le compte rendu de l’audition de François Veillerette, porte-parole de Générations Futures, par l’Anses dans le cadre de la préparation de son avis sur l’étude de G E Séralini : le rapport de l'audition de F Veillerette par l'Anses ici
Contact : François Veillerette : 06 81 64 65 58 ou 01 45 79 07 59

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Enregistrer un commentaire